Retrouvez-nous sur

Gentamicine injectable : modifications délais temps d'attente

Selon Légiveille 

Important pour les personnes intéressées par la gentamicine injectable en filières bovine et porcine,

L’arbitrage européen déclenché en janvier 2016 sur les temps d’attente des solutions injectable de gentamicine vient d’aboutir à leur allongement très important pour les quatre spécialités françaises concernées : Vetrigen° (Ceva), Forticine° (Vétoquinol), G4° et Pangram° (Virbac) :

  • 192 à 214 jours chez les veaux, soit environ 6-7 mois, au lieu de 60 jours (2 mois),
  • 146 jours (près de 5 mois) au lieu de 2 mois chez les porcelets pour Vetrigen° (la seule spécialité approuvée dans cette espèce en France).

En résumé,

En conséquence, l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) a modifié d’office le 20 mars dernier, les RCP des quatre solutions injectables de gentamicine :

  • Les trois à 40 mg/ml (Forticine°, G4° et Pangram°) indiquées chez les veaux (posologie IM ou IV à 3 mg/kg/8 h x 3 jours, soit au total de 27 mg/kg sur 3 jours),
  • Et celle à 50 mg/ml (Vetrigen°) indiquée à la fois chez les veaux et les porcelets (posologie IM à 4 mg/kg/12 h x 3 jours, soit au total de 24 mg/kg sur 3 jours).

Les temps d’attente viandes étaient déjà longs : 60 jours à la fois chez les bovins (veaux) et, pour Vetrigen° chez les porcins (porcelets). Désormais, ils sont les suivants.

  • Pour les bovins,
    • Vetrigen° (Ceva) : 192 jours.
    • Forticine° (Vétoquinol), G4° et Pangram° (Virbac) : 214 jours. Ce temps d’attente est de 22 jours plus long du fait de la dose totale de gentamicine, 27 mg/kg, plus élevée que celle de Vetrigen° (24 mg/kg).
    • Ces temps d’attente ne découlent pas d’une étude de déplétion de résidus réalisée chez les veaux préruminants avec les spécialités concernées, mais de celle fournie par un laboratoire espagnol (Calier) chez des jeunes bovins ruminants âgés de 6-7 mois pour une autre solution aqueuse à 4 % (40 mg/ml) à la dose de 4 mg/kg/12 h x 3 jours (24 mg au total).
  • Pour les porcins
    • Vetrigen° (Ceva) : 146 jours avec une précaution de ne pas dépasser 1 ml par point d’injection IM (soit l’équivalent de 12,5 kg par site d’injection).
    • Ce temps d’attente découle aussi d’une étude de déplétion des résidus réalisée pour une autre solution aqueuse dosée à 50 mg/ml par le laboratoire belge VMD à la dose de 5 mg/kg/12 h pendant 5 jours, soit une dose totale de 50 mg/kg, deux fois supérieure à celle de Vetrigen° (24 mg/kg).

 Deux précautions

  1. Ces longs temps d’attente sont justifiés par une accumulation de la gentamicine dans le foie, les reins et, dans une moindre mesure, au pont d’injection. En conséquence, il est aussi recommandé « d’éviter de répéter un traitement [injectable] à base de gentamicine pendant le temps d’attente ». Sans le dire explicitement, les traitements oraux (Transgram°) ou intramammaires (Gentamam°) ne sont pas visés par cette mise en garde.
  2. En l’absence d’étude de déplétion des résidus par voie SC, toute mention à des injections SC est supprimée (ce qui était déjà le cas en France).

Cliquez ici pour en savoir plus sur l'arbitrage de la Gentamicine

Cliquez ici pour en savoir plus sur le rapport de la Gentamicine

Cliquez ici pour en savoir plus sur la Forticine

Cliquez ici pour en savoir plus sur G4

Cliquez ici pour en savoir plus sur Pangram

Cliquez ici pour en savoir plus sur Vertigen