Retrouvez-nous sur

Visites sanitaires bovines 2018, porcines (2018-19), avicoles (prolongation) et petits ruminants (2017-18)

 

Chaque année, une nouvelle campagne de visites sanitaires débute le 1er février dans les élevages. Le Bulletin Officiel a donc publié récemment les instructions techniques qui encadrent les nouvelles campagnes 2018 avec :

  • Les visites sanitaires bovines annuelles (2018) sur la « biosécurité » (2nde partie),
  • Les visites sanitaires porcines bisannuelles (2018 et 2019) sur les « antibiotiques et l’antibiorésistance »,
  • Une prolongation des visites sanitaires avicoles bisannuelles 2016-2017 sur le thème « santé publique vétérinaire » compte tenu du faible taux de réalisation (54 %) avec quelques modifications.

Les premières visites sanitaires ovines et caprines ont été programmées en 2017 sur les deux années 2017-2018. Elles se poursuivent comme prévu en 2018 (cheptels impairs).

 

En résumé,

 

Bilan 2017. Taux de réalisation aux 31 janvier 2018.

Les taux de réalisation des visites sanitaires 2017 sont les suivants :

  • Pour la visite bovine « biosécurité et information de la chaîne alimentaire » : 92 %,
  • Pour la visite porcine « trichines » : 90 % avec le cumul de trois ans (2015-2017) au lieu d’une seule année prévue initialement,
  • Pour la visite avicole « santé publique » : 59 % sur les cheptels impairs prévus en 2017 et 54 % sur le global des deux années 2016 et 2017,
  • Pour la visite ovine-caprine « avortements » : 80 % sur les cheptels pairs prévus en 2017. Les cheptels impairs sont programmés 2018.

 

Visite sanitaire bovine 2018 : « biosécurité » (2nd volet)

  • La visite bovine 2018 reste sur un rythme annuel (rémunérée 4 AMV, soit 55,40 €).
  • Elle doit être réalisée entre le 1er janvier et 31 décembre 2017.
  • Elle est consacrée à la biosécurité (2nde partie) en lien avec les mouvements d’animaux (introduction, regroupements, estives…).

 

Visite sanitaire porcine 2018 : « antibiotiques et antibiorésistance »

  • La visite porcine 2018-2019 est sur un rythme bisannuel (rémunérée 8 AMV, soit 110,80 €).
  • Pour les cheptels impairs, elle doit être réalisée entre le 1er janvier et 31 décembre 2018 (et en 2019 pour les cheptels pairs)
  • Elle sensibilise à l’antibiorésistance, aux bonnes pratiques d’antibiothérapie (antibiogrammes…).
  • Elle encourage à réduire fortement le recours à la colistine.

 

Visite sanitaire avicole 2016-2017 prolongée en 2018 : « santé publique »

  • Le faible taux de réalisation de la visite avicole 2016-2017 (54 %) sur la thématique « santé publique vétérinaire » conduit à la prolonger en 2018 avec un objectif de réalisation à 90 % sur les trois années.
  • Huit questions de biosécurité ont été modifiées pour tenir compte du contexte influenza aviaire.

 

Visite sanitaire ovine-caprine 2017-2018 : « avortements »

  • La visite petits ruminants 2018 est la poursuite sur les cheptels impairs de la thématique « avortements » qui a concerné les cheptels pairs en 2017.


Source Légiveille du 1er mars 2018

 

Pour en savoir plus :

Bovins. Instruction technique DGAL/SDSPA/2017-909 du 30-11-2017. Visite sanitaire bovine : Campagne 2018.

Porcs. Instruction technique DGAL/SDSPA/2018-94 du 07-02-2018. Visite sanitaire porcine : Campagne 2018-2019.

Volailles. Instruction technique DGAL/SDSPA/2018-13 du 03-01-2018. Visite sanitaire avicole : Campagne 2018.

Ovins-caprins. Instruction technique DGAL/SDSPA/2016-754 du 21-09-2016. Visite sanitaire petits ruminants : Campagne 2017-2018.

Arrêté du 24 septembre 2015 mettant en place les visites sanitaires dans les élevages (JO 6/10/15).